L'entrainement cérébral des plus jeunes

Quand et pourquoi venir consulter chez Cérébral'ion ?

En tant que parent, vous êtes la personne qui connaissez le mieux votre enfant. Votre ressenti vous permet de détecter, souvent bien avant les professionnels, que votre enfant est en difficulté. 

Faites-vous confiance et ne restez pas seul si vous êtes confronté à cette situation.

L’entrainement cérébral par  neurofeedback peut être d’une grande aide pour les jeunes ayant reçu un diagnostic de trouble neuro-developpemental (TDA/H, trouble spécifique des apprentissage ou de la communication…). Vous trouverez plus de détails un peu plus bas sur cette page.

Cependant, de nombreux autres enfants pourrait également être aidés par un accompagnement adapté dès l’apparition des premières difficultés.

A titre indicatif, voici quelques uns des signes qui, pour nous, peuvent indiquer une difficulté potentiel qui mérite d’être explorer :

  • un retard dans les apprentissages scolaire
  • un déséquilibre entre les efforts déployés par votre enfant et les résultats obtenus
  • une appréhension du milieu scolaire : résistance à aller en classe, maux physiques répétés pour les plus jeunes (maux de ventre ou de tête, nausées…)
  • Un comportement atypique : absence de relations amicales, introversion, agitation, opposition, insolence, crises de colère, intolérance à la frustration… (pour cette problématique, nous proposons des Ateliers de Parents).

Une prise en compte précoce des difficultés de votre jeune pourra vous éviter de vivre des situations d’échec ou d’isolement à répétition, ainsi que de nombreuses années d’errance thérapeutique

Avant toute prise en charge, nous proposons un rendez d’information d’1h (gratuit et sans engagement)

Lors de ce rendez-vous, vous pourrez nous exposer ce que vous vivez, vous et votre enfant. Nous vous écouterons en toute bienveillance et pourrons surement vous donner des conseils et des orientations pour vous aider à trouver une solution.

Neurofeedback et troubles neurodeveloppementaux

L’évaluation permettra d’aller au delà du diagnostic car elle permet d’identifier les zones cérébrales qui dysfonctionnent.

L’entrainement de Neurofeedback ciblé permet d’agir directement sur ces zones pour en améliorer le fonctionnement.

Sont classifiés parmi les troubles neurodeveloppementaux :

  • le Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA/H)
  • Les Troubles Spécifiques des Apprentissages (lecture, expression écrite, calcul) anciennement appelés dyslexie, dysorthographie, dyscalculie
  • Les Troubles Spécifiques de la Communication oral anciennement appelé dysphasie
  • Les Troubles du Développement des Coordinations, anciennement appelé dyspraxie

Chez les enfants (et les adultes) porteurs de ses troubles, l’évaluation du fonctionnement cérébral par EEGq met souvent en évidence des activités cérébrales atypiques en lien avec leurs difficultés à :

    • Focaliser et maintenir leur attention
    • Traiter de manière appropriée l’information visuelle ou auditive
    • Automatiser les apprentissages

En agissant directement au cœur du cerveau, l’entrainement cérébral par  neurofeedback permet d’aller travailler sur les activités atypiques de ces zones pour agir directement à la source des difficultés.

Au fur et à mesure des séances, le cerveau du jeune va développer de nouveaux réseaux neuronaux qui lui permettront de progresser rapidement et efficacement.

Neurofeedback, émotions et comportement

Les émotions sont des énergies qui, en lien avec nos besoins et notre environnement, nous mettent en action.

Le neurofeedback a démontré depuis de nombreuses années sa grande efficacité pour améliorer l’auto-régulation émotionnelle quelque soit l’âge de la personne concernée.

En fonction de leur tempérament et de leurs expériences, certains jeunes se trouvent en proie avec des émotions particulièrement intenses. Elles s’expriment par des comportement parfois inappropriés pouvant aller de la timidité à des tempêtes émotionnelles, en passant par de l’opposition ou encore des troubles anxieux.

Chez certains jeunes, le contexte scolaire, sportif, ainsi que le contexte sanitaire, peut vient renforcer une anxiété latente et a pu mener au développement de comportements problématiques (phobie sociael, trouble obsessionnel compulsif, phobie scolaire…).

Avec un entrainement cérébral par  neurofeedback et un accompagnement adapté, les émotions s’apaisent peu à peu de manière durable. Le jeune peut alors découvrir et apprendre de nouveaux comportements.

Apprendre à connaître, ressentir et accueillir nos émotions est un travail de longue haleine qui concerne les humains de tous âges. C’est pourquoi nous en parlons souvent en psycho-éducation.

Si vous souhaitez en savoir plus, si vous avez des questions ou pour prendre un rendez-vous, n’hésitez pas à nous contacter.

Nous sommes à votre disposition !